Accueil / Littérature adulte / Voyages / Lisbonne et Açores

Le chemin des vierges enceintes - Une autre voie vers Compostelle (2022)

Avez-vous déjà vu des représentations de la Vierge enceinte, le ventre gros, prête à accoucher ? Jamais ? Jugées impudiques, elles ont, pour la plupart, disparu, victimes d’interdit. Les auteurs, Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre, partent à la recherche des rares rescapées et, cheminant du Puy à Compostelle, remontent le cours des interdits qui frappèrent le corps des femmes et signèrent l’exclusion de la moitié de l’humanité de l’exercice des pouvoirs, surtout religieux.

Avec 450 photos de Viviane Lièvre, disponibles à l’aide d’un lien numérique.

Avez-vous déjà vu des représentations de la Vierge enceinte ? La question peut surprendre. Des statues de Marie dans l’attente de Jésus, la main posée sur son ventre, rond et proéminent, ont bel et bien existé. Elles ont, pour la plupart, disparu.

Entre le XIII e siècle et la fin du XVI e siècle, la dévotion mariale atteint son paroxysme. Des artistes réalisent nombre de sculptures de la Vierge enceinte qui jouissent d’une ferveur populaire, en France, en Espagne, au Portugal. Les femmes confient espoirs et angoisses à Celle qui partage leur sort.
Cependant, sensibles aux critiques des Protestants, les membres du Concile de Trente, exigent, en 1563, la mise à l’écart de ces images impudiques, décrétées « irregardables ». Tout comme les Vierges « ouvrantes » et les représentations de Marie allaitant son enfant. En conséquence, les sculptures des Vierges de l’Attente sont retirées des églises. Détruites, emmurées, cachées, volées ? On l’ignore. Aujourd’hui, peu de ces figurations d’une Vierge « trop humaine » subsistent. Il faut les chercher.

C’est la mission qui est confiée à Jean-Yves Loude, écrivain, ethnologue, et Viviane Lièvre, ethnologue, photographe, connus pour leurs enquêtes quasi policières sur les conséquences de la traite négrière ou sur les mémoires assassinées dans la coulisse de l’Histoire. Très vite, le couple d’investigateurs associe ces disparitions, encouragées par l’Église, à la logique d’un discours d’exclusion, deux fois millénaire, élaboré par des hommes religieux aux dépens de la moitié de l’humanité. Ils décident alors de mener une nouvelle enquête le long d’un chemin vers Saint-Jacques de Compostelle qui ne suivra aucune balise officielle. Leur itinéraire prévoit 14 stations, qui, contrairement à celles de la Passion, seront toutes dédiées à des représentations de la Vierge enceinte : entre Le Puy-en-Velay et Santiago, en passant par des cathédrales, des couvents, des chapelles discrètes, des musées, des villages retirés, dans le sud de la France, puis en Alentejo, Ribatejo, au centre et au nord du Portugal, dans le Douro, le Minho, le Trás-os-Montes, pour finir en Galice.

Un « pèlerinage » singulier et une triple exigence : retrouver les vierges interdites encore accessibles et les répertorier ; mais aussi scruter les manœuvres théologiques œuvrant à la discrimination du féminin ; sans oublier de considérer les résistances populaires qui se sont développées au Portugal grâce aux femmes, principales actrices et bénéficiaires de cultes « peu catholiques » qui entretiennent un accès plus indépendant à Dieu.

Chemin faisant vers Compostelle, deux voyageurs remontent aux sources de leur propre culture en devisant de littérature, d’ethnologie, de théologie, d’iconographie chrétienne, tout en commettant des péchés de gourmandises.

Auteurs

Jean-Yves Loude / Viviane Lièvre

Photographies

450 photos de Viviane Lièvre. Accesbiles via un panorama en ligne : www.le-chemin-des-vierges-enceintes.org et QRcode disponible dans le livre.

Éditeur

Chandeigne. Collection Lusitane.

Disponibilité

Librairies et Éditions Chandeigne
10, rue Tournefort 75005 Paris.
www.editionschandeigne.fr

chemin-vierges-enceintes